06- LA VIE SUR LE TERRAIN: 1°) Les abris

Publié le par Hubert DENYS

Affiche encourageant à creuser des foxholes. Le texte dit: "Comment creuser un foxhole, c'est pour votre protection personnelle,  faire de la conservation une habitude."(NA/USA)

Affiche encourageant à creuser des foxholes. Le texte dit: "Comment creuser un foxhole, c'est pour votre protection personnelle, faire de la conservation une habitude."(NA/USA)

Les foxholes:

Il va sans dire qu'au combat, le bien-être des hommes combattants passe au second plan et que le confort est plus que précaire et spartiate. Malgré cela, il est nécessaire, pour l'équilibre psychologique et la santé de chacun, que les soldats puissent se reposer ou prendre leur repas sans risques d'être touchés par un tir adverse, d'être transis par le froid ou trempés par une averse. Sur le front, le premier abri que se constitue un GI's est le trou individuel, appelé Foxhole (trou de renard) dans le jargon militaire US.

Il s'agit d'un abri, individuel ou non, à ne pas confondre avec le "Shelter" qui est un abri, souvent de grandes dimensions, creusé dans le but de créer une position défensive et dont les limites sont renforcés par des rondins de bois ou des sacs de sable empilés les uns sur les autres.

Le creusement de foxhole est largement préconisé par l'Etat-major qui n'hésite pas à faire placarder des affiches encourageant la pratique dans les casernements aussi les caractéristiques et les dimensions de chacun de ces abris sont clairement et réglementairement définies dans un manuel mis à la disposition des troupes. Néanmoins, si ces dimensions sont clairement définies dans le manuel, elles ne sont données qu'à titre indicatif. Les hommes sur le terrain ont suffisamment de matériel à porter sans encore s'encombrer avec des mètres pliants ou autres. D'autre part, la nature et la conformation du terrain (sableux, rocailleux, argileux) ne pourra pas toujours se prêter au creusement des abris.

Il y a deux sortes de foxholes:

Le foxhole de combat et le foxhole de repos.

-Le foxhole individuel de combat:

Il a pour but d'apporter une protection supplémentaire au soldat lorsqu'il combat. C'est un simple trou individuel creusé dans le sol au moyen de la pelle U.S que tout homme a dans son équipement. Réglementairement, ce trou individuel mesure 2' (0,61m) de largeur sur 3'1/2 (0,927m) de longueur. Il a une profondeur comprise entre 4' (1,2192m) et 5 ' (1,524m) suivant la taille du soldat. Une marche plus profonde est creusée afin de permettre au soldat de se dissimuler entièrement notamment en cas d'attaque de blindé. La marge de sécurité est au minimum de 2' (0,61m).

Foxhole de combat (NA/USA)
Foxhole de combat (NA/USA)

Foxhole de combat (NA/USA)

Marge de sécurité pour foxhole individuel. (NA/USA)

Marge de sécurité pour foxhole individuel. (NA/USA)

D'autres foxholes ont été prévus pour l'emploi spécifique d'armes telles que les mitrailleuses Caliber 30, les mortiers de 81 mm, les bazookas etc. Les dimensions réglementaires de ces emplacements sont définies précisément.

Le foxhole pour mitrailleuse Caliber 30:

Les caractéristiques et les dimensions sont indiquées dans le croquis ci-dessous: Pour précision, le pied (') mesure 0,3048m

Foxhole pour mitrailleuse Caliber 30 (NA/USA)
Foxhole pour mitrailleuse Caliber 30 (NA/USA)

Foxhole pour mitrailleuse Caliber 30 (NA/USA)

Foxhole pour mortier de 81 mm

Foxhole pour mortier de 81 mm (NA/USA)

Foxhole pour mortier de 81 mm (NA/USA)

Le foxhole pour bazooka

Le foxhole pour bazooka (NA/USA)

Le foxhole pour bazooka (NA/USA)

Suivant les directives du manuel, la terre excavée est conservée à proximité du trou afin de constituer un rempart supplémentaire limitant les éventuels ruissellements d'eaux de pluie mais aussi afin d'être utilisée ultérieurement pour reboucher le trou

Les foxholes sont dispersés de part en part sur le terrain mais sont suffisamment rapprochés pour permettre une communication aisée par la voix sans avoir recours aux talkies-walkies ou au téléphone de campagne.

Le foxhole de repos:

Il a pour but d'apporter au soldat un endroit où il pourra se reposer, dormir dans une sécurité et un confort relatif. Il doit être équivalent en longueur à la taille du soldat, avoir une profondeur de 2 feet (0,61 m) et 2 feet de largeur mais la conformation du terrain ne permet pas toujours d'appliquer les normes imposées par le manuel.

Dimensions du Foxhole de repos imposées par le manuel. (NA/USA)

Dimensions du Foxhole de repos imposées par le manuel. (NA/USA)

Pour réaliser son trou, le soldat dispose de sa pelle pliante, parfois d'une pioche pliante, et de sa demi-toile de tente. Il va choisir un endroit qui soit protégé autant que possible du soleil, des intempéries, des vues adverses, sur un sol en faible déclivité. De plus, la terre excavée va lui servir à se constituer un petit rempart ou un muret pour éviter que les éventuelles eaux de pluie ne ruissellent à l'intérieur du trou et derrière lequel il pourra laisser son arme et son équipement à portée de main. Il pourra même camoufler son abri ou se constituer un toit avec des branchages ou sa demi-toile de tente.

Le manuel prévoit que, avant de quitter définitivement son foxhole, chaque homme déposera ses déchets au fond de ce trou avant de le reboucher afin de ne pas transformer la nature en dépotoir à ciel ouvert. De plus, chaque déchet non enfoui est une source de renseignement fourni à l'ennemi risquant de passer après lui au même endroit. Ce point ne sera pas toujours appliqué, notamment en cas de départ précipité, ce qui donnera une image fâcheuse des troupes, notamment lorsque des civils, dépourvus de tout, feront de tels constats et penseront que les soldats américains sont des gaspilleurs.

Foxholes de repos après un départ précipité dans le bocage normand. (NA/USA)

Foxholes de repos après un départ précipité dans le bocage normand. (NA/USA)

06- LA VIE SUR LE TERRAIN: 1°) Les abris
06- LA VIE SUR LE TERRAIN: 1°) Les abris
Des hommes se reposent dans leur abri, individuel ou non.(NA/USA)
Des hommes se reposent dans leur abri, individuel ou non.(NA/USA)

Des hommes se reposent dans leur abri, individuel ou non.(NA/USA)

En dehors des zones de combats mais proche du front:

Lorsque les combats se sont calmés ou légèrement éloignés, les hommes peuvent s'abriter sous une tente dénommée "Shelter half tent, model No 74-T-100", que chacun des hommes a perçu dans son paquetage, composée d'une ½ toile de tente imperméable, pouvant s'assembler avec une autre, au moyen de boutons pressions mâles et femelles, pour ne former qu'une seule tente, et d'un sac de couchage complet. Il suffit que deux hommes se mettent ensemble pour se constituer un abri qui les protégera du vent, de la pluie et du froid.

La Shelter half tent model n°74-T-100. (NA/USA)
La Shelter half tent model n°74-T-100. (NA/USA)

La Shelter half tent model n°74-T-100. (NA/USA)

A noter que les piquets, les sardines, et les ficelles font parties de l'équipement de base.

Il existe deux sortes de piquets:

-Les piquets en échelle:

les éléments sont reliés entre eux par une pièce de métal léger de façon à former un piquet rigide une fois déployé

-Les piquets emboitables:

Les éléments du piquet s'assemblent au moyen de pièces femelles fixées à une extrémité du piquet dans laquelle s'emboîte la partie mâle.
Les sardines sont en bois tourné.Le problème est que ces accessoires ne sont pas indispensables, qu'ils sont encombrants et pesants aussi les soldats s'en débarrassent souvent, afin de s'alléger et les remplacent, à poids égal, par des clips de cartouches qui leur seront plus utile. Il sera facile au GI's de remplacer les piquets et les sardines par des bouts de bois ou des morceaux de branches qui rempliront le même office.

Piquets et sardines en bois (NA/USA)
Piquets et sardines en bois (NA/USA)

Piquets et sardines en bois (NA/USA)

Le sac de couchage (sleeping-bag)

Celui-ci leur procurera un peu de chaleur durant leur sommeil. Il est composé de deux parties, une en couverture de laine et l'autre en toile imperméable qui recouvre l'ensemble, mais qui reste en contact direct du sol. Le sleeping-bag protège l'intégralité du corps, tête comprise mais la majorité des hommes ne l'utiliseront que comme couverture à cause du temps passé à s'en extirper en cas d'accrochage imprévu avec l'ennemi.

Sacs de couchage dont disposent les soldats.(NA/USA)

Sacs de couchage dont disposent les soldats.(NA/USA)

Le bedding-roll:

Chaque homme perçoit en plus un bedding-roll. C'est une toile comportant plusieurs poches. Ces poches contiennent les effets personnels, les sous-vêtements de rechange, la couverture, le sleeping-bag, l'imperméable etc, et servent d'oreiller. Lorsque le soldat quitte le campement, il roule le bedding-roll sur lui-même et le lie au moyen des sangles sur son havresac

Le bedding-roll déployé. (NA/USA)

Le bedding-roll déployé. (NA/USA)

Bedding-roll Model 1935 pour officier (NA/USA)

Bedding-roll Model 1935 pour officier (NA/USA)

Loin des zones de combats:

En arrière des zones de combats, des villages de tentes sont alors créés dans des grands champs. Ces villages sont constitués de tentes collectives formant des dortoirs, des réfectoires, des salles de jeux et de détente, des cuisines, des hôpitaux etc. Ils sont composés soit de tentes pyramidales Hood model 1934 d'une capacité de 8 personnes, soit de grandes tentes Squad & Fly d'une capacité de 12 à 16 personnes.

Les deux exemplaires de tentes collectives utilisées par les Américains.(NA/USA)
Les deux exemplaires de tentes collectives utilisées par les Américains.(NA/USA)

Les deux exemplaires de tentes collectives utilisées par les Américains.(NA/USA)

Camps de tentes pyramidales (NA/USA)

Camps de tentes pyramidales (NA/USA)

Dans ces tentes, les hommes couchent sur des lits de toiles pliants, appelés lits Picots dans l'armée française. Ils peuvent aussi bénéficier de couvertures en plus de leur sac de couchage et, si on est en hiver, un mode de chauffage est placé dans chaque tente. Dans la plupart des cas, du courant électrique, produit par des groupes électrogènes mobiles, apporte de l'éclairage.

Si la discipline est stricte et de rigueur lors des combats, au repos le soldat a tout loisir d'occuper son temps comme il l'entend et, contrairement aux Armées de certains pays, il n'est pas astreint à des corvées. Il peut alors entretenir son treillis au moyen de sa trousse de couture ou de procéder au lavage de son linge corporel.

Lit Picot déployé et replié.(NA/USA)
Lit Picot déployé et replié.(NA/USA)

Lit Picot déployé et replié.(NA/USA)

Moments de détente pour les soldats en repos (NA/USA)

Moments de détente pour les soldats en repos (NA/USA)

Vidéo montrant la vie des GI's sur le terrain:

Avertissements concernant les droits d'auteurs:

Art.L.122-4: Toute reproduction, même partielle, par quelque moyen que ce soit, sans l'autorisation écrite de l'auteur est interdite et illégale.

Art. L.716-9. Le fait de mettre une œuvre à la disposition du public sur Internet nécessite impérativement l'autorisation écrite de son auteur ou de ses ayants droits

Publié dans Logistique

Commenter cet article