05- Les munitions

Publié le par Hubert DENYS

05- Les munitions

LES MUNITIONS:

S'il est une chose qu'il convient de ne pas manquer lors d'une guerre, c'est bien de munitions. Sans celles-ci, les armes que les hommes ont perçues, pour aussi modernes ou performantes qu'elles soient , deviendraient de vulgaires morceaux de bois ou de ferraille qui ne leur servirait à rien sinon à les encombrer. Le problème est que chaque arme a un calibre différent et des caractéristiques bien définies qui sont propres à chacune d'elle. Il y a aussi les armes auxiliaires telles que les grenades offensives, défensives,fumigènes, incendiaires, à fusil, à main, les fusées bungalores, les mines sans parler des mortiers légers ou lourds, des divers canons etc. Pour ne parler que de l'arme individuelle de base de la plupart des GI's, le Garand M1, la dotation de combat de chacun de ces hommes est composée d'une cartouchière contenant 10 clips de 8 cartouches à laquelle il faut ajouter les 2 cartouchières de poitrine de 4 clips chacune, ce qui fait un total de 144 cartouches par homme. Lorqu'on sait que sur les deux plages américaines qui sont Utah Beach et Omaha Beach, 59000 hommes, sans parler des parachutistes, ont débarqués le 6 juin 1944. Cela signifie qu'il a fallu prévoir au minimum 8 496 000 cartouches. L'industrie de guerre américaine tournait au maximum de ses capacités pour faire face aux demandes des militaires et, lorsque la plupart des hommes ont été envoyés sur le front, ce sont les femmes que l'on a embauchées pour faire marcher les chaînes de productions.

Femmes américaines travaillant dans les usines d'armement. (NA/USA)
Femmes américaines travaillant dans les usines d'armement. (NA/USA)
Femmes américaines travaillant dans les usines d'armement. (NA/USA)

Femmes américaines travaillant dans les usines d'armement. (NA/USA)

Par ailleurs, les munitions ont d' autres spécificités: Elles sont lourdes et elles sont d'un maniement dangereux. Leur emballage doit être à l'épreuve des chocs afin que ceux-ci n'active pas les mises à feu ou provoque leur explosion prématurée, à l'épreuve des intempéries et des différences de températures car on aurait à combattre aussi bien dans les déserts que sous la neige et on savait qu'on ne pourrait pas toujours avoir un entrepôt couvert pour les abriter. Leur manutention nécessite des engins de levage, des tapis roulants ainsi que des camions adaptés à leur transport. Ces transports font courir de gros risques aux chauffeurs conduisant ces véhicules qui sont de vrais bombes roulantes.

Convois routiers de munitions. Remarquez le gabarit du camion, photo du haut, qui transporte des obus pour l'artillerie lourde. (NA/USA)
Convois routiers de munitions. Remarquez le gabarit du camion, photo du haut, qui transporte des obus pour l'artillerie lourde. (NA/USA)

Convois routiers de munitions. Remarquez le gabarit du camion, photo du haut, qui transporte des obus pour l'artillerie lourde. (NA/USA)

Chargements de munitions sur des camions au moyen de grues. On retrouve le tapis roulant de la photo du bas sur la photo suivante. (NA/USA)
Chargements de munitions sur des camions au moyen de grues. On retrouve le tapis roulant de la photo du bas sur la photo suivante. (NA/USA)

Chargements de munitions sur des camions au moyen de grues. On retrouve le tapis roulant de la photo du bas sur la photo suivante. (NA/USA)

Dépôts de munitons à La Cambe. (NA/USA)
Dépôts de munitons à La Cambe. (NA/USA)

Dépôts de munitons à La Cambe. (NA/USA)

Débarquement de munitions sur la plage d'Omaha le 8 juin 1944. (NA/USA)
Débarquement de munitions sur la plage d'Omaha le 8 juin 1944. (NA/USA)
Débarquement de munitions sur la plage d'Omaha le 8 juin 1944. (NA/USA)

Débarquement de munitions sur la plage d'Omaha le 8 juin 1944. (NA/USA)

Avant que ces munitions ne débarquent en Normandie, il a fallu auparavant les importer des Etats-Unis par bateaux entiers. Ensuite, il a fallu trouver des endroits suffisamment retirés dans les plaines ou les entrepôts britanniques pour qu'ils soient suffisamment à l'abri des bombardements aériens allemands et éviter des catastrophes humaines si un dépôt était touché et venait à exploser. D'un autre côté, il fallait que ces dépôts ne soient pas trop éloignés des routes et des ports pour minimiser les délais et les côuts de transport et d'embarquement.

Dépôts de munitions destinées au débarquement en Angleterre. (NA/USA)
Dépôts de munitions destinées au débarquement en Angleterre. (NA/USA)

Dépôts de munitions destinées au débarquement en Angleterre. (NA/USA)

Rare photo en couleur montrant un dépôt de munitions américain à ciel ouvert sur la place du village de Moreton in Marsh, en Angleterre, en mars 1944. (NA/USA)

Rare photo en couleur montrant un dépôt de munitions américain à ciel ouvert sur la place du village de Moreton in Marsh, en Angleterre, en mars 1944. (NA/USA)

Stock de canons de DCA Bofors prévus pour le débarquement en Angleterre (NA/USA)

Stock de canons de DCA Bofors prévus pour le débarquement en Angleterre (NA/USA)

Des civils français aident au déchargement de munitions à Coutances. (NA/USA)
Des civils français aident au déchargement de munitions à Coutances. (NA/USA)

Des civils français aident au déchargement de munitions à Coutances. (NA/USA)

Sitôt le débarquement effectué, il a fallut récupérer toutes les armes que les soldats blessés ou tués avaient laissés sur les plages. Une fois ces armes récupérées, elles ont d'abord été regroupées au même endroit et triées par catégories. Il a fallut ensuite démonter, vérifier et nettoyer chacune de ces armes afin de séparer celles qui pouvaient être réutilisées et celles qui devaient être mises au rebut. Avant que l'arme ne soit déclarée hors service, il a fallut les recenser afin de noter le numéro matricule de chaque arme et prélever les pièces encore utilisables. Les soldats appelaient cette opération " la cannibalisation". Ce travail avait aussi pour but de libérer des espaces dans les transports maritimes. Chaque arme réparée et reconditionnée était une arme de moins à faire venir d'Angleterre.

Les armes récupérées sur les plages sont révisées. (NA/USA)

Les armes récupérées sur les plages sont révisées. (NA/USA)

 Enfin, les équipes de déminage ont été chargées de récupérer et de neutraliser toutes les armes abandonnées sur le terrain par les Allemands. Cette opération a été très périlleuse car les Allemands pouvaient avoir piégé les matériels, les cadavres ou les endroits où ils avaient combattu tels que blockhaus, tobrouks etc, sans parler des champs de mines qu'il a fallu neutraliser. Le souci des Américains était de supprimer tout engin dangereux afin qu'eux-même et la population civile puissent circuler sur les plages en toute sécurité.

Un GI's oblige un prisonnier à neutraliser le piège (bobby-trap) de cette porte et GI’s vérifiant que ce cadavre n’est pas piégé. (NA/USA)
Un GI's oblige un prisonnier à neutraliser le piège (bobby-trap) de cette porte et GI’s vérifiant que ce cadavre n’est pas piégé. (NA/USA)

Un GI's oblige un prisonnier à neutraliser le piège (bobby-trap) de cette porte et GI’s vérifiant que ce cadavre n’est pas piégé. (NA/USA)

Néanmoins, les Américains ne neutralisaient pas systématiquement toutes les armes allemandes. Ils s'en servaient aussi pour leur propre compte et les retournaient contre leurs adversaires. Ce fut le cas en particulier des MP40 que les GI's préféraient à leur Thompson qu'ils jugeaient trop lourdes et trop encombrantes et dont la portée était inférieure (100m pour le MP40 contre 50 m pour la Thompson). Le problème était que les munitions de ces armes n'étaient fournies que par les Allemands, ce qui obligeait leur nouveau détenteur à collecter ces munitions sur les lieux des combats ou sur les prisonniers. Ils ont aussi retournés d'autres armes comme le canon PAK 43 (88mm) dont la précision et les performances antichar manquaient à leur propres armes.

Les Américains sortent un canon PAK 43 allemand (88mm) de son encuvement et l'utilisent contre des chars allemands après l'avoir repeind à leurs couleurs. (NA.USA)
Les Américains sortent un canon PAK 43 allemand (88mm) de son encuvement et l'utilisent contre des chars allemands après l'avoir repeind à leurs couleurs. (NA.USA)

Les Américains sortent un canon PAK 43 allemand (88mm) de son encuvement et l'utilisent contre des chars allemands après l'avoir repeind à leurs couleurs. (NA.USA)

Un artilleur américain prépare les obus pour le canon de 88mm PAK 43. (NA/USA)

Un artilleur américain prépare les obus pour le canon de 88mm PAK 43. (NA/USA)

Récupération et utilisation de MP40 par les Alliés (IWM)
Récupération et utilisation de MP40 par les Alliés (IWM)
Récupération et utilisation de MP40 par les Alliés (IWM)

Récupération et utilisation de MP40 par les Alliés (IWM)

Ce GI's semble apprécier particulièrement les MP40 (NA/USA)

Ce GI's semble apprécier particulièrement les MP40 (NA/USA)

Des GI's étudient le fonctionnement d'une MP40 (NA/USA)

Des GI's étudient le fonctionnement d'une MP40 (NA/USA)

Récupération de munitions et d'armes allemandes. (NA/USA)
Récupération de munitions et d'armes allemandes. (NA/USA)

Récupération de munitions et d'armes allemandes. (NA/USA)

Récupération de casques et d'armes allemandes (NA/USA)
Récupération de casques et d'armes allemandes (NA/USA)

Récupération de casques et d'armes allemandes (NA/USA)

Les munitions les plus utilisées par l'armée américaine.

Les Cartouches 30-06:

Plus connue sous le nom de calibre 30, la cartouche 30-06 a été créée pour le fusil Springfield 1903 mais elle deviendra la cartouche standard de l'armée américaine durant la WWII qui l'utilisera aussi bien pour le Garand M1 que pour le FM BAR 1918 ou la mitrailleuse .30 cal. Browning 1919 A4 etc. Elle dotera aussi les armées britanniques, canadiennes et françaises. Elle sera nommée cartouches 7,62mm par ces dernières. La longueur totale de la cartouche est de 3" 5/16 (84,8mm), celle du projectile est de1' 1/8 (28,4mm)

Cette cartouche sera produite en 3 versions :

-1°) La cartouche est composée d'un étui en laiton et d'une balle ogivale à fond plat chemisée en cupro-nickel pesant 0,338 oz (9,6g). Le noyau de cette balle est en plomb

2°) La cartouche appelée "Ball M1, caliber 30

Elle est fabriquée à partir de 1925. Son étui est en laiton. Le projectile bi-ogival de 0,388 oz (11g) est chemisée en tombac

05- Les munitions

3°) La cartouche Ball M2, caliber 30

Elle est créée en 1940. Son étui est en laiton, le projectile bi-ogival est chemisé en tombac dont le poids est de 0,342 oz (9,72g). Ce sera la cartouche standard par excellence durant la seconde guerre mondiale

05- Les munitions
Clip de 8 cartouches 30-06 pour Garand M1

Clip de 8 cartouches 30-06 pour Garand M1

Caisse de cartouches 30-06 en vrac (NA/USA)

Caisse de cartouches 30-06 en vrac (NA/USA)

Il existe d'autres versions à usage spécifique de la cartouche 30-06:

La cartouche traçante M1 Tracer:

La cartouche "Cartridge M11, caliber 30, Tracer" était utilisée par la mitrailleuse Browning 1919A4. Le tireur peut suivre la direction de la balle tirée grâce au sillage lumineux qu'elle produit. Dans une bande de cartouche pour cette mitrailleuse, une cartouche sur 5 est traçante Elle est facilement identifiable grâce à la peinture rouge dont la pointe du projectile était enduite. Le poids du projectile varie entre 0,336 et 0,344 oz (9,53g et 9,76g). Sa vitesse initiale est de 0,595mi/s (820m/s)

05- Les munitions

La cartouche traçante M25 Tracer:

La cartouche "Cartridge M25, Caliber 30, Tracer", est pratiquement identique à la cartouche M1 sauf qu'elle produisait un sillage plus sombre durant les 100 premiers mètres de sa trajectoire. Elle est identifiable à la pointe de son projectile peinte en orange.

05- Les munitions

La cartouche M2 Armor Piercing:

La cartouche "Cartridge M2, caliber 30 Armor Piercing" est la cartouche perforante utilisée par l'armée américaine. elle est identifiable grâce la peinture noire enduite sur la pointe du projectile. (NA/USA)

05- Les munitions

La cartouche Incendiary M1:

La cartouche incendiaire M1, conçue en 1941 pour équiper les mitrailleuses des avions a été fabriquée jusqu'en 1943. Son projectile, chemisé en tombac pèse 0,317oz (9g). Il intègre un tube contenant la composition incendiaire à base de phosphore. La cartouche est identifiable grâce la peinture bleue ciel enduite sur la pointe du projectile.

05- Les munitions

La cartouche M3 Grenade:

Cette cartouche est utilisée pour propulser les grenades à fusils. Elle est composée d'un étui en laiton empli de poudre, sans projectile, et obturée par un pliage en rosette à 5 plis de l'étui. Elle est appelée "cartouche feuillette" dans l'armée française

05- Les munitions

La cartouche 30 carbine USM1 short round nose:

Cette munition de calibre 30 (7,62x33) a été créée pour la carabine USM1par Winchester. Si son calibre est identique à la munition du Garand, sa longueur en est inférieure et sa puissance de pénétration est intermédiaire entre une munition de pistolet et celle d'un fusil

05- Les munitions

La cartouche 30 carbine USM1 T24 (M16) Tracer:

Cette cartouche favorise le tir de nuit grâce au sillage lumineux produit par son projectile Elle est identifiable par la peinture rouge dont l'extrémité de son projectile est enduite.

05- Les munitions

La cartouche 30 carbine USM1 AP 30 T62, Armor Piercing:

Cette cartouche est dotée d'un projectile perforant

05- Les munitions

La cartouche 30 carbine USM1 grenade 30 T6, M6:

Cette cartouche n'a pas de projectile et sert à propulser des grenades à fusils. Elle est chargée de 20 grains de poudre DUPONT Explosive. 4809.6 plus 1grain de poudre pour l'allumage. L'étui est obturé par un pliage en rosette à 5 plis.

05- Les munitions
  Cartouches pour US M1 en vrac. (NA/USA)

Cartouches pour US M1 en vrac. (NA/USA)

                      Caisses de cartouches pour carabines USM1 (NA/USA)

Caisses de cartouches pour carabines USM1 (NA/USA)

Cartouche Caliber.50 Browning

Cette cartouche plus connue sous le nom de 12,7mm est la cartouche de base ordinaire pour bandes de mitrailleuses Browning. Ses caractéristiques sont: Longueur totale: 5"3/8 (137mm),

longueur de l'étui en laiton: 3"13/16 (97mm)

longueur du projectile: 2" 5/16 (58mm

Poids total: 4,05 oz (115g)

Poids du projectile: 1,481 oz (42g).

Vitesse initiale 0,577mi /s (950m/s)

05- Les munitions

Cartouche Caliber.50 Incendiary M23:

Elle est identifiable à la pointe de son projectile peinte en bleu ciel.

05- Les munitions

Cartouche Caliber.50 Tracer M2:

Cette cartouche, première génération, favorise le tir de nuit grâce au sillage lumineux produit par son projectile sur une distance de 500 yards (0,4572 km). Elle est identifiable à la pointe de son projectile peinte en rouge. Une cartouche sur 5 composants les bandes de mitrailleuses sont traçantes.

05- Les munitions

Cartouche Caliber.50 Tracer T8 or T12 or T14:

Ces cartouches de seconde génération sont identiques à la cartouche Tracer M2 sauf que leur sillage est lumineux sur une distance de 1000 yards (0,914km) pour la T8, 1900 yards (1,737 km) pour la T12 et 1900 yards à délai pour la T14.

 

Cartouche Caliber.50 Armor Piercing:

Cette cartouche perforante est identifiable à la pointe de son projectile peint en noir.

05- Les munitions
Bande de cartouches.50 normales (NA/USA)

Bande de cartouches.50 normales (NA/USA)

Caisses de cartouches de mitrailleuses M50  (NA/USA)

Caisses de cartouches de mitrailleuses M50 (NA/USA)

Cartouches Caliber.45:

Cette cartouche est utilisée pour le Colt 45 et pour le pistolet mitrailleur Thompson. Elle est aussi connue sous l'appellation 11,43. Son étui est en laiton, son projectile est en plomb chemisé en tombac.

Le poids total de la cartouche est de 0,758 oz (21,5 g)

Le poids du projectile est de 0,529 oz (15 g).

La vitesse initiale du projectile est de 0,117mi/s (285 m/s)

05- Les munitions

La cartouche Caliber.45 Tracer M1:

Cette cartouche est utilisée par le PM Thompson. Elle est identifiable à la pointe de son projectile peinte en rouge

05- Les munitions

Les Grenades:

La Grenade Hand Défensive (à fragmentation) MK II

Le corps quadrillé de la grenade est constitué de fonte. Elle est actionnée par 0,126 pounds (env.57g) de TNT

Son poids total est de 1,322 pound (env. 600g) son diamètre est de 48 mm, sa hauteur de 88mm, le retard à l'explosion est de 7/8 secondes, sa portée est de 45 m, les éclats sont mortels dans un rayon de 200m d'où la nécessité de s'abriter derrière un obstacle, un mur avant de lancer l'engin.

Le bouchon allumeur est du type Chauchat, du nom de son inventeur français de la WWI. Pour être amorcé, il est nécessaire d'enlever la goupille de sécurité qui libère la cuiller.

Au début de la guerre, les grenades MKII étaient peintes en jaune mais pour des raisons évidentes de camouflage elles ont été repeintes en Olive Drab en 1942. Seul un filet de peinture jaune était maintenu sous le bouchon allumeur indiquant que l'engin était explosif. Cette grenade peut être montée avec divers type de bouchons allumeurs tels que les M10 A1, A2 OU A3

Grenade MKII au début de la guerre et après 1942. Coupe d'une grenade (NA/USA)
Grenade MKII au début de la guerre et après 1942. Coupe d'une grenade (NA/USA)
Grenade MKII au début de la guerre et après 1942. Coupe d'une grenade (NA/USA)

Grenade MKII au début de la guerre et après 1942. Coupe d'une grenade (NA/USA)

Grenades à fusil:

Grenade M17 HE, anti personnel à fragmentation:

C'est une des premières grenade à fusil américaine utilisant une queue stabilisatrice avec détonateur incorporé qui restait solidaire avec la grenade. Elle fut retirée en juin 44 pour être remplacée par les adaptateurs M1 ("Projection Adaptater") qui projetaient des grenades standard jusqu'à 590' 6" 5/8 (180m).

05- Les munitions
Différents modèles d'adaptateurs (NA/USA)

Différents modèles d'adaptateurs (NA/USA)

Utilisation de l'adaptateur: La grenade est placée entre les griffes de l'adaptateur en faisant attention à ce que la cuiller soit maintenue dans le logement prévu à cet effet. On place l'ensemble sur le fusil et on dégoupille la grenade avant le tir. La force de l'inertie libère la grenade des griffes de l'adaptateur, la cuiller est éjectée et la grenade amorcée. (NA/USA)

Utilisation de l'adaptateur: La grenade est placée entre les griffes de l'adaptateur en faisant attention à ce que la cuiller soit maintenue dans le logement prévu à cet effet. On place l'ensemble sur le fusil et on dégoupille la grenade avant le tir. La force de l'inertie libère la grenade des griffes de l'adaptateur, la cuiller est éjectée et la grenade amorcée. (NA/USA)

Grenade M9A1, HEAT (High Explosive Anti Tank):

Cette grenade en acier avait un design très étudié et très aérodynamique. Son détonateur était logé dans la queue.

Son poids était de 1,300lb (590 g).

Son pouvoir de pénétration de blindage était de 1" 15/16 (5cm).

Elle a été peinte en jaune jusqu'en 1943 pour être ensuite peinte en Olive Drab

05- Les munitions

Grenade M19A1 Signal Ground Green Star:

Cette grenade éclairante avait la particularité d'avoir un double système de propulsion. La force de la cartouche propulsive envoyait la grenade à une certaine hauteur. Une seconde charge, logée dans la queue prenait le relais, faisait office de fusée, lançait l'engin à 590' 6" 5/8 (180m) et libérait une fusée éclairante accrochée à un parachute qui illuminait le site pendant 20 à 30 secondes. Les lueurs de la fusée éclairantes étaient de plusieurs couleurs.

05- Les munitions

Grenade M22 Smoke:

Cette grenade fumigène produisait un nuage de fumée colorée durant environ une minute dès l'impact. La fumée s'échappait par 5 orifices pratiqués sur la tête de l'engin. La couleur de la fumée pouvait être rouge, jaune, verte ou violette. La couleur émise était indiquée par une bande de couleur correspondante peinte sur la queue.

La grenade fumigène M23A1:

Elle a été développée après la M22, émettait de la fumée pendant sa course pendant 23 secondes. Cette fumée était poussée à l'extérieur de la grenade par la pression de l'air qui entrait par le nez et sortait par des orifices situés à sa base.

La grenade fumigène M23A1:

La grenade fumigène M23A1:

    Démonstration de tir d'une grenade à fusil M9A1 avec un Garand (NA/USA)

Démonstration de tir d'une grenade à fusil M9A1 avec un Garand (NA/USA)

Les Mines:

Mine Antipersonnel Bounding M2A1:

Cette mine bondissante à fragmentation antipersonnel est constituée de 2 tubes cylindriques, l'un contenant un obus de mortier M49A2 et l'autre utilisé comme support pour le détonateur. Ce détonateur est soit à traction soit à pression et peut être déclenché par un système de fils ou de câbles. Lorsqu'il est déclenché, le détonateur allume une charge de 0,440 lb (200gr) de TNT qui propulse l'obus à une hauteur comprise entre 5' 10" 7/8 (1,80m) et 7' 10" ½ (2,40m) allume une fusée retard qui provoque l'explosion de celui-ci. Les éclats sont projetés sur un diamètre de 32" (env. 10m)

Le poids total de la mine est de 8,82 lb (4kg).

Le poids de l'obus est de 3,30 lb (1,5kg).

Elle est recouverte de peinture Olive Drab. Les inscriptions sont en jaune.

Coupe et caractéristiques de la mine bondissante antipersonnel M2A1 (NA/USA)
Coupe et caractéristiques de la mine bondissante antipersonnel M2A1 (NA/USA)

Coupe et caractéristiques de la mine bondissante antipersonnel M2A1 (NA/USA)

MINE ANTIPERSONNEL M3:

Cette mine antipersonnel est composée d'un corps parallélépipédique en fonte peint en couleur Olive Drab.

Sa longueur est de 17"7/8 (45,4 cm)

Sa largeur 8"3/4 (22,23cm

Sa hauteur 9"½ (24,13cm)

Son poids total est de 75,6 lb (34,29kg)

Un orifice circulaire, découpé dans le fond, permet le remplissage de l'explosif. Cet orifice est obturé par un disque métallique peint de couleur jaune. Trois autres orifices sont aménagés pour la mise en place du détonateur M7 qui pourra être soit sur le dessus, soit sur le côté, soit sous la mine. Ce détonateur pourra être à traction ou à pression ou déclenché par un câble ou un fil. La traction de déclenchement doit être comprise entre 3,086 lb (1,4kg) et 9,920 lb (4,5kg), la pression doit être comprise entre 7,93 lb (3,6 kg) et 20,06 lb (9,1 kg) La mine est mortelle dans un rayon de 30' (env. 9m) et dangereuse jusqu'à 328' (env. 100m)

Exemple de piégeage de mine Antipersonnel M3 (NA/USA)

Exemple de piégeage de mine Antipersonnel M3 (NA/USA)

Mine antipersonnel M3 (NA/USA)
Mine antipersonnel M3 (NA/USA)

Mine antipersonnel M3 (NA/USA)

Les mines antichars M1A1:

La mine antichar M1A1 se compose d'un socle circulaire contenant 6,06 lb (2,75 kg) de TNT surmonté d'un plateau à pression composé d'une croix métallique entourée d'un cercle.

Ce plateau peut être orienté de différentes façons.

Le détonateur est conçu pour réagir à différentes pressions : une pression sur les bords du plateau circulaire doit atteindre 250 lb (environ116 kg) pour exploser tandis qu'une pression centrale doit atteindre 500 lb (environ 226 kg). Dès que la pression requise est atteinte, une amorce actionne un ressort qui allume un détonateur et provoque l'explosion de l'engin. Son poids total est de 10,80 lb (4,9kg), son diamètre de 8" 1/16 (204mm), sa hauteur de 2" 15/16 (75mm) Une version de cette mine, la M1A4 sera doté de deux détonateurs et d'un dispositif anti-relèvement

Mine antichar M1A1, leur conditionnement et leur préparation  (NA/USA)
Mine antichar M1A1, leur conditionnement et leur préparation  (NA/USA)
Mine antichar M1A1, leur conditionnement et leur préparation  (NA/USA)

Mine antichar M1A1, leur conditionnement et leur préparation (NA/USA)

Coupe d'une mine M1A4 (NA/USA)

Coupe d'une mine M1A4 (NA/USA)

Mines antichars M6A1. (NA/USA)
Mines antichars M6A1. (NA/USA)

Mines antichars M6A1. (NA/USA)

Mine légère antichar M7A1 :

Les américains se sont fortement inspirés de la mine britannique Hawkins mise en service en 1942 lors de la création de la mine légère antichar M7A1. Cette mine est conçue pour réagir lors du passage d'un véhicule léger mais elle capable de détruire un char lourd si plusieurs de ces mines sont assemblées. En plus d'être dotée d'un détonateur chimique, elle a la particularité de pouvoir être déclenchée à distance par l'intégration d'un fil piège ou avec une mèche lente ou encore par un détonateur électrique du type 10 Cap.

Elle peut être facilement piégée par l'insertion d'un second détonateur empêchant tout relèvement.

Elle contient 1,62kg de tétryl, son système à pression réagit à 250 lb (env. 115kg) au centre et à133lb (env. 60kg) en bordure

Son poids total est 4,850 lb (2,2 kg)

Sa longueur est de 7" (17,78 cm)

Sa largeur de 4" 1/2 (11,43 cm)

Sa hauteur de 2"1/2 (6,35 cm).

Mine légère antichar M7A1 (NA/USA)

Mine légère antichar M7A1 (NA/USA)

Les torpilles Bangalores:

Les torpilles bangalores sont des tubes cylindriques en métal remplis de TNT. Ces tubes peuvent s'emboiter les uns dans les autres grâce à un connecteur (Sleeve). Une tête conique (Nose sleeve) arrondie obture le 1er tube afin de faciliter la pénétration sous les réseaux de fils barbelés. Un détonateur électrique, dont une extrémité est reliée à un câble, est introduit dans le dernier tube. L'autre extrémité du câble est reliée à un générateur de courant (Blasting machine) qui détruit le réseau de barbelés en faisant exploser les tubes. Le diamètre de chaque tube est de 22" (55,8 mm), leur longueur est de 5' (1,52 m), leur poids est de 13,227lb (6 kg), le poids de l'explosif (TNT) est de 8,5lb (3,85 kg), le rayon de destruction est d'environ 10' (3,048 m)

Descriptif de la torpille bangalore  (NA/USA)
Descriptif de la torpille bangalore  (NA/USA)

Descriptif de la torpille bangalore (NA/USA)

Démonstrations de l'utilisation des torpilles bangalores (NA/USA)
Démonstrations de l'utilisation des torpilles bangalores (NA/USA)

Démonstrations de l'utilisation des torpilles bangalores (NA/USA)

Conditionnement des torpilles bangalores (NA/USA)

Conditionnement des torpilles bangalores (NA/USA)

Déclencheur électrique d'explosion "Blasting Machine" (NA/USA)

Déclencheur électrique d'explosion "Blasting Machine" (NA/USA)

Le pain de TNT:

Le pain de TNT est un des explosifs le plus simple, le plus sûr à manipuler et à mettre en œuvre. Il est insensible à l'eau, au feu (il brule sans exploser) aux fortes pressions et aux chocs même sévères. Il n'explose que sous l'effet d'un détonateur.

Il existe sous deux variantes:

-1°Le pain de TNT ½ pound:

Il est constitué d'un bloc de TNT parallélépipédique de ½ lb (225g) enveloppé dans une boîte de carton de couleur jaune, fermée à ses deux extrémités par des plaques métalliques. L'une de ces plaques est percée d'un trou de 0"9/16 1,5cm) de diamètre destiné à recevoir le détonateur.

Ses dimensions sont: Longueur 3"3/4 (9,52cm) largeur 1"7/8 (4,76cm) Hauteur 1"7/8 (4,76cm).

Le pain de ½ pound de TNT recto-verso (NA/USA)
Le pain de ½ pound de TNT recto-verso (NA/USA)

Le pain de ½ pound de TNT recto-verso (NA/USA)

2°) Le pain de TNT 1 pound:

La présentation et l'utilisation du pain de 1 pound (453g) était similaire à celle du pain ½ pound. Les seules différences résidaient dans la couleur de l'emballage qui était Olive Drab et dans sa longueur qui était de 7" (17,78cm)

Les deux variantes pouvaient être utilisées seules ou en formant un assemblage de plusieurs pains appelé "pack de démolition". Dans ce cas, un seul détonateur suffisait à faire exploser l'ensemble.

Le pain de 1 pound (NA/USA)

Le pain de 1 pound (NA/USA)

Pack de démolition

Pack de démolition

Caisse de pains de TNT (NA/USA)

Caisse de pains de TNT (NA/USA)

Avertissements concernant les droits d'auteurs:

Art.L.122-4: Toute reproduction, même partielle, part quelque moyen que ce soit, sans l'autorisation écrite de l'auteur est interdite et illégale.

Art. L.716-9. Le fait de mettre une œuvre à la disposition du public sur Internet nécessite impérativement l'autorisation écrite de son auteur ou de ses ayants droits

Publié dans Logistique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article